Bouh, pas bien le végétalisme !

Il y a quelques jours, j’ai eu une longue conversation avec un pôte végétarien. Il m’a un peu étonné parce qu’il a, vis-à-vis des végétaliens, les mêmes réactions épidermiques que je peux rencontrer chez certains omnivores quand je leur apprends que je suis végétarien. « C’est pas possible, on peux pas être en bonne santé si on mange comme ça ! ».

Cependant, ce médecin végétalien est en vie et en bonne santé… 🙂 Il souligne juste qu’il n’est pratiquement pas possible de trouver de la vitamine B12 dans les végétaux et que cette vitamine est la seule qui manque dans un régime végétalien équilibré.

Publicités

3 réflexions sur “Bouh, pas bien le végétalisme !

  1. Ca et quelques acides aminés essentiels qui sont rares dans nos végétaux locaux, ce qui oblige à manger des végétaux exportés (Soja il me semble, plus quelques autres trucs encore plus rare dans la flore environnante ici…) et je vous laisse refléchir à l’impact écologique de tout ceci à ceux qui sont végétaliens par pure et simple prétexte écolo.

    Pour ce qui est spécifiquement de la vitamine B12, notons quelque chose qui fera surement plaisir à Pavel : elle est produite par la levure de bière (comme la majorité des vitamines B12, d’ailleurs : http://spasmo.comunpoisson.net/mineraux&vitaminesV.php) mais en moins grande quantité ce qui nécessiterait de consommer plus du breuvage, ce qui n’est pas sans déplaire à certains (note: l’alcoolisme « bouffe » des vitamines B12, alors ne pas abuser non plus !)

    Pour petit rappel : sur les précédents millions d’année, les primates ont tous été des omnivores, principalement sur le mode chasseurs/cueilleurs. Ca va être dur pour l’Homo sapiens de tout changer en l’espace de quelques années (les déficits et les inadaptations sont prédictibles)

    Mon opinions personnel sur tout ça : (mais bon, ça reste mes gouts personnels) On peut très bien se permettre de manger des produits animaux, voir même un peu de viande de temps en temps, sans pour autant empêcher que les animaux soient traîté de manière respectueuse. Pour autant qu’on ne mange pas 2kg de viande *à chaque repas* les producteurs n’ont aucune raisons d’entasser des pauvres animaux. Même refléxion par rapport au lait et par rapport à certaine pratiques débiles en absence de toute carence de production de lait dans les pays concernés (cf. précédent post sur Meatrix2). Enfin c’est vrai quoi, nos ancêtres poilus ne chassaient pas un mamouth entier pour chacun des 3 repas quotidiens ! (Et personnellement j’ai l’impression que ce sont plus les sucres lents, qui sont d’ailleur d’aparition plus récente dans l’histoire de l’agriculture, qui posent le plus de problème de santé).

    mais bon, tout ça c’est mes goûts et opinions personnels.

    Sinon, dans l’ensemble, comme dis le médecin, si on est assez attentif à manger équilibrer et compenser les carrences, bin y a pas de raison de mourrir pour un simple régime.
    Et puis d’autre par, manger moins de graisse animal et plus de fruit (ce qui, frocément, arrive si on est végéta*iens – mais aussi si ont diminue le nombre de steaks par jour) est bénéfique pour la santé, ce qui est connu depuis longtemps (cf. la pyramide alimentaire des recommandation OMS).

  2. Sincèrement, je ne pense pas que la totalité de la nourriture nécessaire à l’élevage d’une vache de la filière viande vienne de son pays d’origine (ou plutôt d’élevage). Sachant qu’il faut 7 unités végétales pour en produire une animale, l’impact est aussi assez fort. D’autre part, le végétalien pour raison écolo sincère, il aura aussi tendance à ne pas ou peu utiliser de voiture…

    Pour la vitamine B12, c’est là que les progrès de la science entrent en scène. Il peut être intéressant (et surtout assez simple) de prendre un complément alimentaire.

    Tout changer ? Pourquoi tout changer ? De mon point de vue, le choix du végétalisme (ou de tout autre type d’alimentation) appartient à la sphère personnelle. Et puisque visiblement il est possible d’avoir un régime équilibré de cette manière, personne ne devrait se permettre de faire peser le poids de la société dans son entier sur un gars qui n’a rien fait à quiconque sauf d’affirmer son besoin/envie de ne plus consommer de produits issus d’animaux. Je ne pense pas que ce soit le cas pour toi, DrYak, mais je rencontre fréquemment des gens qui se sentent, eux, agressés par le fait que je suis végétarien. Tu imagines ? Je ne leur fais rien, je ne les insulte pas, je ne leur demande pas de faire comme moi. Mais il semble que certains omnivores (beaucoup d’ailleurs) vivent le fait que quelqu’un fasse le choix d’un autre type d’alimentation comme une agression personnelle. C’est dommage (et je rencontre cette réaction quand je parle d’espéranto, aussi ;)).

    Il me semble aussi que Bernard-Pellet insite sur le fait qu’il faut privilégier les légumes aux fruits (qui sont des légumes, mais on comprend quand même ;)).

  3. L’écologie bien sur, il est important de nous en soucier…
    Mais il ne faut pas oublier la souffrance (animale ou humaine) et dans la cas du végétarisme-végétalisme, ce à quoi il faut penser, outre les bénéfices énormes apportés à la nature, sont les bénéfices directs pour les animaux, à savoir ne pas mourir…
    Car oui, le débat s’arrête là, un animal quel qu’il soit, peux importe la façon dont il sera élevé et tué, veux vivre !!
    Il le prouve de toute les façons possibles, en criant et en se débattant (pour les mammifères) ou simplement en se débattant du mieux qu’il peux (les poissons par exemple).

    Pour ce qui est de « l’impact écologique » d’un végétalien, il est très faible, comparé à un végétarien ou pire un omnivore…
    Pour 1 kilo de viande 100 000 litres d’eau sont nécessaires… contre 2000 pour le soja par exemple…
    Enfin je ne me fatigue plus avec les chiffres, c’est une évidence que le végétalisme est fondamental pour la survie de l’environnement… il suffit de se renseigner un peu…
    Par contre visiblement pour l’évidence que les animaux veulent vivre, ne veulent pas souffrir, être exploités… ben c’est pas encore gagné…

    Sans doute que faire attention de ne pas laisser couler l’eau en se brossant les dents, est moins dur pour la plupart des gens que de ne pas s’acheter du jambon…

    Une végan en bonne santé, qui aimerait que les animaux le soient aussi…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s