Geneva Trip : Préparatifs

Je suis Suisse mais je vis et travaille en France. Cela ne pose aucun problème puisque la Suisse, bien que non membre de l’Europe, est associé à l’espace Schengen. Seulement, il est quand même utile d’avoir des papiers pour passer les frontières. Parce qu’autant, avec un passeport suisse, je passe un peu toutes les frontières sans trop de problèmes, autant sans papiers, ben… sans papiers quoi. 🙂

Et justement, ma carte d’identité, je l’ai perdue au mois de juillet. Donc, je contacte mon consulat. Je reçois un formulaire. C’est bien. Je commande l’extrait d’acte individuel d’état civil, que me demande le consulat, à Genève. 40 euro. Aïe. Le taux de change n’est pas à mon avantage… Je remplis tous les formulaires, je fais des photos chez un photographe pour être sûr qu’elles seront conformes et je me pointe à la Mairie de Rennes pour faire authentifier mon signalement.

– Bien sûr, une authentification. Vous avez une pièce d’identité ?
– …

Là, j’ai très peur. Car j’ai tout perdu, et dans tout, il y’a ma seule et unique pièce d’identité. Je suis fichu.

Sous le choc, j’appelle mon consulat. Et là, miracle de l’efficacité de l’administration suisse. Oh, merveilleuse Suisse dont les fonctionnaires ont conscience d’être payés pour aider et faciliter la vie de leur concitoyens. En effet, le consulat conservant toutes les demandes de leur administrés, ils avaient encore ma demande de passeport datant de 96 avec une photo authentifiée. Il a suffit que je leur envoie le dossier et ils ont transmis la demande aux autorités compétentes, après comparaison avec le dossier précédent.

Mais ce n’est pas fini. Jeudi dernier, je rentre du travail et trouve un avis de passage du facteur. Recommandé avec accusé de réception à retirer au bureau de poste. J’y vais vendredi. L’employée qui me connait, qui encaisse mes chèques de salaire tous les mois et à qui j’achête mes timbres ne veut pas me donner ce recommandé parce que je n’ai pas de pière d’identité. Raaaaaaaaaah. Je reviens le samedi matin avec mon bail et une facture de gaz. Et là encore, problème. Mais autre employée. Elle accepte quand même après photocopie de mon bail. Elle apporte le courrier. Oh, c’est écrit en allemand et ça vient de Zürich. Je touche. Un passeport. Et me voilà, à ouvrir un courrier qui contient ce dont j’ai besoin pour justifier mon droit de le retirer.

C’est mal raconté, on dirait du De Villiers. Gérard, pas Philippe. Mais fallait que ça sorte.

Publicités

3 réflexions sur “Geneva Trip : Préparatifs

  1. – Pouvez-vous me montrer une pièce d’identité s’il vous plait, monsieur ?
    – Euh… c’est à dire que… ahem…. en fait… Ma pièce d’identité se trouve être *à l’intérieur* de cette enveloppe.

    Hahaha. Trop drôle comme situation. Me suis déjà retrouvé dans la même.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s