Facebook m’a tuer.

Après une plongée dans les archives du web via archive.org, je me suis souvenu que j’ai un blog ici. À force de se raconter au quotidien, à la minute même, sur Facebook, on en oublie d’être soi-même. Quand je remonte dans mes billets sur ce blog, je vois une personne qui aimait transmettre ses intérêts, qui poussait ses coups de gueule, qui prenait le temps de sourcer ses publications, aussi futiles fussent ces dernières. Aujourd’hui, je ne fais que reposter sur Facebook des liens que j’ai vus sur Facebook. Je me rends compte que je n’y apporte presque rien de personnel. Alors me voilà ici. J’espère (pour la enième fois, déjà.) que j’arriverai à revenir parler des choses qui comptent pour moi, ici, chez moi.

À bientôt.

Publicités

6 réflexions sur “Facebook m’a tuer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s