Votations belliqueuses…

Tiens, un petit billet politique, ça faisait longtemps.

Le 29 novembre, les Suisses sont appelés à donner leur avis sur plusieurs sujets. Les deux que je vais aborder ici sont des initiatives populaires : L’une, du GSSA, proposant d’interdire aux industries suisses de l’armement d’exporter des armes. L’autre, initiée et soutenue principalement par l’UDC, visant à interdire la construction de minarets en Suisse.

Que d’interdictions !

Ceux qui me connaissent savent ce que je vais voter, ou plutôt ce que j’ai déjà voté puisque je vote par correspondance depuis la France (et j’ai même mis cette votation à profit pour essayer le vote électronique pour la première fois).

Je suis pour une interdiction d’exporter des armes. En indécrottable pacifiste et idéaliste que je suis, je suis intimement persuadé que plus d’armes amènent plus de conflits et toutes les bonnes pratiques et intentions invoquées par les opposants de cette initiative ne changeront rien à la réalité telle que je la perçoit : les mines ne servent pas à assurer la paix. Celle-ci ne se fait pas par les armes mais s’installe quand toutes les parties en conflit déposent les fusils et entament le dialogue.

D’aucuns invoqueront aussi l’argument économique pour s’opposer à cette initiative, arguant que prendre cette direction mènera à une baisse de la production et donc des besoins en personnel, ce qui mettra maintes personnes au chômage. J’entends cet argument et j’ai sur ce sujet la même position que j’avais eue face aux grèves des buralistes français quand l’interdiction (encore une…) de fumer dans les restaurants et débits de boisson fut mise en place : l’industrie du tabac et plus encore celle de l’armement sont des marchandes de mort. Point. Mettre ces industries à mal met des gens au chômage. Cela ne tue personne. Si vous arrivez à invoquer les pertes d’emplois et les financières comme raisons valables à un maintien du statu quo, grand bien vous fasse. De mon côté, je ne peux m’y résoudre.

Concernant maintenant l’initiative visant à interdire la construction des minarets, je ne peux qu’y être opposé. Je balayerai de suite l’argument selon lequel certains pays musulmans refusant la construction de lieux de cultes chrétiens sur leur sol, nous devrions leur rendre la pareille. La loi du Talion, elle me file la nausée ! Elle pue la stupidité et le sang : la stupidité quand elle implique deux mômes dans une cour d’école, et le sang dans les conflits d' »adultes », notamment inter-religieux. Je sais que l’initiative ne veux pas interdire la construction de mosquées, mais qui voudrait d’une église sans clocher ?

J’ai lu dans un article récent que les courants qui connaissent la plus forte augmentation de fidèles dans le christianisme et l’islam sont respectivement l’œcuménisme et le soufisme, qui prônent tous deux une plus grande ouverture et un plus grand respect de l’autre. J’espère sincèrement que le résultat du vote vérifiera cet assertion.

Publicités

Ça fait du bien…

De notre voyage à Genève, C. et moi avons rapportés du chocolat, plein de chocolat. Seulement, à force d’en offrir ( et d’en manger, aussi…), il n’en restait plus qu’un petit paquet que j’avais prévu pour les secrétaires de l’agence immobilière qui gère l’appartement que je loue. Comme je commençait vraiment à lorgner dessus (le chocolat, pas les secrétaires), je leur ai apporté les chocolats en même temps que mon chèques, hier. L’une des deux n’était pas là.

Entre hier et aujourd’hui, j’ai reçu 5 coups de téléphone anonyme, que je n’ai pas entendus parce que mon téléphone est en silence permanent et que j’oublie souvent de mettre le vibreur. Il s’est averé que c’était la secrétaire absente hier qui me contactait pour me remercier. Elle était toute émue.

Ce que ça fait du bien de faire plaisir aux gens qui nous entourent, n’est-ce-pas ? Et puis c’est tellement facile…

Technorati Tags: .