Retour sur les Utopiales 2009.

Pour la première fois depuis que j’en connais l’existence, j’ai passé plus d’une demie-journée aux Utopiales de Nantes.  Ça a été trois jours fort agréables.

Quelques moments que j’ai beaucoup appréciés :

– Voir Metropolis de Fritz Lang sur grand écran. J’ai beau ne pas avoir l’habitude de ce type de cinéma, à aucun moment je n’ai eu l’envie de partir et le film m’a vraiment plu ;

– L’inauguration des éditions Critic et le lancement du premier livre de la maison, Le Sabre de Sang de Thomas Geha ;

– Des tables rondes intéressantes : Retour sur la loi HADOPI, Érotisme & SF et Libertalia, une utopie pirate (avec une tentative très mauvaise de mise en relation avec le « piratage » informatique) ;

– Et enfin beaucoup de rencontres avec beaucoup de personnes, beaucoup intéressantes et beaucoup sympas… :p

J’en reviens avec deux ou trois recueils de nouvelles et un projet personnel qui verra le jour prochainement (mais chut !)…

Publicités

Mise-à-jour annuelle…

:p

Quoi de neuf ?

Petite récapépèt’ pour les quelques personnes qui n’ont de nouvelles de moi que via ce blog :

J’ai emménagé avec mon amie depuis un peu plus d’un mois. L’appart est encore en désordre mais nous sommes bien installés. Prochaine étape : on repeint tout. 🙂

J’ai définitivement quitté le monde de la restauration. Depuis septembre, je suis auxiliaire de vie scolaire, c’est-à-dire que j’accompagne deux collégiens qui ont besoin d’aide en classe. Je suis toujours animateur de loisirs le mercredi dans un centre qui accueille des enfants valides et handicapés. Je complète tout ça avec un boulot de surveillant sur le temps du midi dans un des collèges où j’interviens déjà comme AVS. J’expérimente le vrai cumul de petits jobs du prolo… 🙂 Et ça se passe plutôt bien.

Depuis les dernières vacances scolaires, je me déplace à vélo. C’était difficile au début mais, depuis que je déjeune le matin, ça va mieux… 🙂 Avec les beaux jours, les rollers vont aussi sortir du placard.

Claire et moi commençons à préparer nos vacnances de cet été. Youpie ! 🙂

C’est tout pour aujourd’hui. Quand le net sera enfin activé à la maison, merci SFR/Neuf, peut-être ce blog bénificiera-t-il d’un peu plus d’attention de ma part. 🙂

À mes amis G’neuvois !

Voilà. Cela fait dix ans que je vous connais. Dix ans. Nom d’un chien. Et même si j’ai quitté Genève depuis 1998, il ne se passe pas un jour sans que je pense à un moment sympa passé en votre compagnie.

Vous êtes le premier véritable groupe d’amis dont j’ai fait partie. Je ne sais pas si vous réalisez à quel point vous avez été d’une importance capitale dans mon développement personnel et social.

Merci à vous et à bientôt ! 🙂

Je vous aime. (Vous pensiez y échapper ? Râté !)

Le BAFA c’est extra…

Mais c’est éprouvant.

Huit jours intenses, formidables, formateurs, actifs, crevants, rythmés, chantés, joués, humains, riches et nourrissants. Et surtout pleins de rencontres (environ 30 nouvelles têtes).

Sans ordre particulier mais avec une pensée particulière pour chacun d’entre vous : Patrick « roi des cocktails », Harmony « privée de bac à sable », Juliette « j’ai des griffes mais je ne mords pas », Frédérique « oh que si tu vas l’avoir ton câlin », Audrey « vous avez une pièce d’identité ? », Kevin « Vroum, vroum, oh zut Seb m’a grillé », Olivier « le monstre gentil et pondérateur », Michel « je ne chante pas mais en fait si », Nathalie « discrète mais bien là », Élodie « je vous dis que c’est un hippopotame », Jeremy « j’ai eu eu des tympans mais j’en ai plus et 974 reprezent ! », Gwennola « la plus jolie des penguins avec des oreilles de chat », Audrey « je suis Cendrillon et je suis ok », Raphaël « j’ai eu été timide mais malheureusement pour vous c’était il y a longtemps », Amélie « ben si les cerises sucent leur pouce », Tim Mhy An « si tu sais pas écrire mon nom c’est pas la peine de me mettre dans ta liste », Lucie « tu t’en vas ? et mon bisou ? », Baptiste « et après ça, un bon match au stade rennais », Liliane « et sous mon corsage savez-vous quoi qui nya ? il y a un cœur, un gros cœur gros comme ça », Andréa « sans mentir, la meilleure et-tchik-et-tchakeuse du stage », Maxime « t’as un défaut, t’es trop grand », Erika « tu es la reine des coccinelles mais t’es sûre que ta mère s’appelle pas Colette ? », Christian « ben Christian quoi ! CQFD. », Julie « les pouces devant !!! », Josephine « je joue aux cubes si je veux », Sébastien « si on me demandait de rempiler une semaine avec vous, c’était oui direct ! », Jean-Baptiste « tu connais pas un lavomatic ouvert tard le soir ? » et Julie « joyeux anniversaire ».

Merci. Je vous aime tous, j’ai adoré passer ces huit jours avec vous et on se revoit vite. TRÈS vite.

Bisous, bisous bisous !

Villejean s’éveille…

Un thé marocain à l’Infini’TeaOh joie ! Oh bonheur ! Céleste sublime félicité ! Mon quartier s’éveille enfin !

Ce constat, je ne le fais qu’à l’aune du renouveau d’activité (notamment commerciale) de la Dalle Kennedy, alors que nombre d’associations, la maison de quartier ainsi que le centre social y sont très actifs depuis des années. Cependant, ce coin de Rennes, je n’ai jamais eu vraiment envie de m’y attarder.

J’habite Villejean depuis 2000 (moins une petite année en Suisse et deux au centre ville de Rennes), j’ai passé quelques années à l’université Rennes II et j’ai pris quelques cours à l’association d’espéranto qui se trouve dans le quartier. Mais je n’ai jamais vraiment aimé y vivre. Cela est entrain de changer. Le fait que j’y travaille maintenant à temps partiel depuis juillet 2007 contribue à ce changement de point de vue.

En même temps, ce n’est pas faute d’essayer de l’aimer cet endroit ! Mais les commerçants du quartier, à quelques petites exceptions près, tirent la tronche du matin au soir. Boulangeries, cafés et bureau de tabac, pas un sourire. Jamais.

Heureusement, quelques nouvelles têtes, et d’anciennes aussi, ils ne sont pas tous dépressifs, mettent du baume au cœur de Villejean : Le cybercafé/photocopie de la Dalle, le pressing, les buralistes du Cour Kennedy (ils ne vendent pas de tabac) et les derniers arrivés, l’Infini’Tea, salon de thé/snack/cybercafé (aussi !). Que du bonheur ! 🙂

J’ai passé une petite demie-heure à l’Infini’Tea ce soir (un vendredi soir APRÈS 19h00, à Villejean, dans un bar !), à siroter un thé à la menthe en lisant mon Le Monde spécial Municipales/Rennes. Après avoir entendu parler de cet endroit par mon amie, puis par l’Info Métroplole (le mensuel de la communauté de communes du bassin rennais), et enfin par un voisin, j’y suis enfin allé, seulement pour en reprendre une couche dans mon journal. En effet, Yacine, Mehdir et Sylvain, les créateurs d’Infini’Tea, ont droit à deux paragraphes dans l’article consacré à Villejean. Ils n’ont ouverts qu’il y a trois semaines et ils sont déjà dans un quotidien national, la classe (internationale comme dirait JM) !

Côté infos pratiques : Infini’Tea, dalle Kennedy (derrière la boulangerie, en face des pots de fleurs géants), 0663079910

Hourra mon quartier !

Je me mets à l’écoute de podcasts.

J’ai commencé il y a peut-être un an ou deux avec Pod en Stock (et le très éphémère podcast de la Blogothèque dont on peut écouter le second opus ). Mais dernièrement j’en ai trouvé plusieurs autres intéressants dont ces deux-là :

Movie Maniacs, de mon point de vue, le pendant audio du magazine Mad Movies, qui est l’unique magazine que j’achète tous les mois. Par contre, les animateurs ne disent jamais où ils dénichent leurs infos et la matière de leur dossier. La Wikipedia est une de leurs sources, puisque que j’ai entendu des extraits d’articles « verbatim », mais ils n’en parlent jamais. Dommage. L’émission est très bien ficelée cependant. Merci à l’équipe !

Fonky Stuff, la bien nommée, qui propose une fois par semaine une très efficace sélection de funk et de soul. L’accent que prend l’animateur dès qu’il prononce un nom anglais est proprement insupportable, il ne prépare pas les infos sur les artistes avant son émission mais il a le mérite de coller une patate d’enfer quand on l’écoute ! Merci Paulo !

Allez, on sort les boules à facettes et les couteaux de boucher !